Le FMI a abaissé hier ses prévisions de croissance pour la France. Le New York Times consacrait le même jour un dossier sur les entreprises françaises avec ce constant étonnant: nous sommes le pays du monde qui avons le plus d'entreprises de 49 personnes. 49, pas 50. Car à 50, pour une embauche de plus, le sort de l'entrepreneur devient un cauchemar.

Morning du 25 Juillet, 50, LE NOMBRE QUI TUE L'ECONOMIE

Le FMI a abaissé hier ses prévisions de croissance pour la France. Le New York Times consacrait le même jour un dossier sur les entreprises françaises avec ce constant étonnant: nous sommes le pays du monde qui avons le plus d'entreprises de 49 personnes. 49, pas 50. Car à 50, pour une embauche de plus, le sort de l'entrepreneur devient un cauchemar.

Source :

49 PAS 50
A 49, certaines entreprises qui ont pourtant un potentiel de croissance et donc d'embauches préfèrent s'arrêter. Car à la 50 ème personne, près de 40 contraintes de la réglementation du travail se déclenchent. A 49 personnes l'entreprise peut vivre, à 50 la même peut perdre de l'argent et son patron passer d'un rôle d'entrepreneur à celui d'administratif voire de "sale patron" auprès d'équipes fraîchement syndicalisées. C'est une des raisons pour laquelle notre croissance ne décollera pas.
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2014 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières