C'était un grand moment de cinéma hier. Qu'on ne l'aime ou qu'on ne l'aime pas, Sarko nous a joué hier une vraie scène de film à l'américaine. Le comeback, the revenge...The man is back and he's angry... Un trailer qui donne envie de voir le film. Pas de langue de bois, il s'attaque nommément à ses juges, à Taubira et à Valls. Il m'énerve en général mais hier il était chaud comme la braise...

Morning du 3 Juillet, Rambo is back

C'était un grand moment de cinéma hier. Qu'on ne l'aime ou qu'on ne l'aime pas, Sarko nous a joué hier une vraie scène de film à l'américaine. Le comeback, the revenge...The man is back and he's angry... Un trailer qui donne envie de voir le film. Pas de langue de bois, il s'attaque nommément à ses juges, à Taubira et à Valls. Il m'énerve en général mais hier il était chaud comme la braise...

Source :

DU AUDIARD DANS LE TEXTE
On va avoir un remake des Tontons Flingueurs ou d'un inspecteur Harry. Sarko va flinguer à tout va. Après une nuit d'"humiliation" sans sommeil, il avait une pêche d'enfer et était prêt à tuer. Sur le fond, par exemple sur Bygmalion, il était parfois plus que faible, mais sur la forme il était bien dans son rôle. On s'emmerde tellement en ce moment avec les politiques, qu'un peu d'action va un peu nous amuser. Vivement la sortie du film en Septembre.

L'OVERDOSE D'INTRODUCTIONS
La sortie douloureuse de Viadeo en Bourse avec une souscription minimum (75%) au prix minimum et une participation maximum (50%) des actionnaires existants qui a mené à une chute de 20% du cours de l'action le premier jour de cotation marquent un tournant pour les introductions à Paris. Cela fait des mois qu’on introduit tout mais aussi n’importe quoi. Beaucoup de biotechs, trop d’ailleurs. Beaucoup de sociétés qui ont des valorisations ridiculement élevées pour des chiffres d’affaires bas et des pertes importantes. Il faut que le marché absorbe tout cela et ça va prendre du temps. Les dernières opérations ont été pour la plupart accouchées dans la douleur.

CE QU'IL FAUT PRIVILÉGIER
Que privilégient les investisseurs ? Soit des introductions de sociétés solides et valorisées raisonnablement. Soit des augmentations de capital avec décotes de sociétés déjà cotées avec des bons fondamentaux. Il est étonnant qu’il n’y a pas une plus grande sélection des sociétés présentées pour des introductions. En privilégiant le court terme, on est en train de flinguer le long terme.

YELLEN CONTINUE A DEALER
Ne vous inquiétez pas, a dit la patronne de la FED, Janet Yellen. Continuez à vous shooter à la liquidité, je vais continuer à fournir de la dope...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2014 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières