Morning du 24 juin, La faiblesse de l'économie Française

Source :

L'indice Markit sur l'activité économique était inquiétant. Il recule dans la zone euro. Mais c'est en France que le niveau est le plus désastreux avec une baisse de 1.3 en juin à 48 points. Un nouveau record de baisse. Ce qui est perturbant c'est que la politique de liquidités abondantes de la Banque Centrale Européenne n'a pas d'impact sur l'économie réelle.
LA ZONE EURO DANS LE ROUGE
Recul de l’activité économique dans la zone euro: ce qui se passe en zone euro est troublant. La banque Centrale Européenne a largement ouvert les vannes des liquidités mais cela a aucun impact sur l’économie réelle. Les taux à zéro et l’engagement de Draghi ont permis de sauver les banques et de faire monter les indices boursiers mais toujours aucune reprise économique à l’horizon. Une partie de la zone euro n’a toujours fonctionné que sur un seul moteur : la consommation. Et compte tenu du niveau du chômage et de la perte généralisée de pouvoir d’achat, la consommation stagne. Et les ménages Français commencent même, et on l’a vu avec la baisse des encours du livret A au mois de Mai.

LA FRANCE DANS LE GROS ROUGE
Et les autres moteurs de l’économie Française ?
Les exportations patinent et l’investissement ne repart pas. La vraie surprise de ce cycle économique c’est que l’abondance de liquidités ne profite pas à l’économie réelle. La BCE a rétabli la confiance dans le système financier mais les politiques n’ont toujours pas rétabli la confiance dans la gestion économique du pays. C’est très ennuyeux.

Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2014 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières