Ou? le mètre carré est-il le plus cher ? Où y a-t-il le plus de biens disponibles sur le marché. Ce sont autant de questions auxquelles a répondu le réseau d’agences Orpi sur la base de son activité des 4 premiers mois de l’année 2014.

Immobilier, Orpi dévoile ses 'chiffres de l’extrême'

Ou? le mètre carré est-il le plus cher ? Où y a-t-il le plus de biens disponibles sur le marché. Ce sont autant de questions auxquelles a répondu le réseau d’agences Orpi sur la base de son activité des 4 premiers mois de l’année 2014.

Source :

Et sans surprise, Orpi constate un marché de l’immobilier français à plusieurs vitesses. L’Ile-de-France en tête, est la région qui concentre tous les extrêmes. Le prix du mètre carré varie de 8 665 euros pour une maison à Paris et il tombe à 1 330 euros pour un appartement à Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. En petite et grande couronne, les écarts sont aussi légion. Pour s’offrir une maison à Clamart il faut débourser en moyenne 769 286 euros alors que c'est à peine 241 000 euros à Cergy. «?Pour la région parisienne, il n’y a pas de grande surprise ! Paris et les communes voisines de la Petite Couronne concentrent une bonne partie des prix les plus élevés. Les moins élevés correspondent aux zones les moins cotées ou les plus éloignées de la Capitale?», remarque Bernard Cadeau, le président du réseau Orpi.

Ailleurs en France, Le Croisic et Pornichet sont les villes ou? le prix moyen est le plus cher a? la vente : respectivement 698 286 euros pour une maison et 320 456 euros pour un appartement. De son côté, la ville de Saint Nazaire est la ville qui connaît la plus forte variation a? la baisse, avec -21 % sur les prix de vente pour un appartement, quand Saint Brieuc baisse de 41 % pour une maison". « Le dynamisme du marché immobilier local est corrélé à l’activité économique locale : des villes comme Tourcoing, Calais, Saint-Nazaire, Angoulême ou Saint-Brieuc sont en difficulté et les prix de vente y sont très bas ou ont fortement chuté. » relève Bernard Cadeau.

La Côte d’Azur fait toujours rêver les Français et les prix du mètre carré le prouvent puisqu’après Paris, c’est dans les Alpes-Maritimes et le Var qu’ils sont les plus élevés : 5 256 euros pour une maison a? Cannes, 4 595 euros pour un appartement a? Six Fours les Plages. Les disparités de surfaces sont aussi très marquées en Provence Alpes Côte d’Azur : 800 m2 pour une maison a? vendre et 200 m2 pour un appartement a? louer a? Nice, contre 30 m2 pour une maison a? louer a? Bandol.

« Les prix les plus élevés se trouvent sur la Côte d’Azur et dans les villes à forte activité économique : Toulouse par exemple, portée par son activité industrielle, est en pleine expansion et se distingue par un marché très dynamique. Il en est de même pour la ville de Lyon » explique le patron du réseau d’agences immobilières.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières