Selon le quotidien, alors qu'une «économie» de 3,6 milliards d'euros était attendue entre 2012 et 2013, celle-ci n'aurait été que d'un peu plus de 500 millions d’euros sur la période. Et cette année, le coût des niches ne devrait baisser que de 500 millions d’euros (hors Cice) malgré l’entrée en vigueur cette année du plafonnement à 10.000 euros voté à l’automne 2012, ainsi que la suppression de différents avantages (comme l’exonération des majorations de pension pour les retraités ayant eu 3 enfants, ou de la part employeur des complémentaires santés).

Fiscalité, les niches fiscales ont coûté 70 milliards d'euros en 2013

Selon le quotidien, alors qu'une «économie» de 3,6 milliards d'euros était attendue entre 2012 et 2013, celle-ci n'aurait été que d'un peu plus de 500 millions d’euros sur la période. Et cette année, le coût des niches ne devrait baisser que de 500 millions d’euros (hors Cice) malgré l’entrée en vigueur cette année du plafonnement à 10.000 euros voté à l’automne 2012, ainsi que la suppression de différents avantages (comme l’exonération des majorations de pension pour les retraités ayant eu 3 enfants, ou de la part employeur des complémentaires santés).

Source :

Au nombre de 460, dix de crédits ou réductions d’impôt ont coûté l’an dernier la coquette somme de 30 milliards d’euros, selon ‘Les Echos’. La niche fiscale qui a pesé le plus lourd dans le budget serait le taux réduit de TVA pour les travaux de rénovation des logements (5 milliards) devant le crédit d'impôt recherche (4 milliards) et l'abattement de 10% sur les pensions des retraités (3,4 milliards).
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières