Pour le PDG du groupe de construction, l’année 2014 ne sera pas une année noire pour le secteur.  « Cette année, si on ne voit pas non plus pourquoi ça irait mieux, on ne voit pas pourquoi ça irait plus mal ! Une année noire pour mémoire, c’est 2012 où le marché a connu une chute plus brutale de 18 % des ventes de logements neufs » a-t-il déclaré au journal économique. François Bertière explique pour sa part, avoir « résisté avec quelque 11 000 réservations ».

Immobilier, 'Cette année, on ne voit pas pourquoi ça irait plus mal !' déclare le PDG de Bouygues Immobilier

Pour le PDG du groupe de construction, l’année 2014 ne sera pas une année noire pour le secteur. « Cette année, si on ne voit pas non plus pourquoi ça irait mieux, on ne voit pas pourquoi ça irait plus mal ! Une année noire pour mémoire, c’est 2012 où le marché a connu une chute plus brutale de 18 % des ventes de logements neufs » a-t-il déclaré au journal économique. François Bertière explique pour sa part, avoir « résisté avec quelque 11 000 réservations ».

Source :

Le dirigeant rappelle les engagements pris par François Hollande à savoir la construction de 500 000 logements par an. Or, seulement 300 000 logements sont sortis de terre chaque année face à une demande de 800 000 unités. Le groupe Bouygues Immobilier se dit prêt à construire plus. « Mais nous ne pouvons pas » concède-t-il. « Tout simplement parce qu’il n’y a pas assez de terrains à bâtir, de terrains constructibles. Les maires et l’Etat, qui contrôlent ces terrains, qui sont les seuls à pouvoir accorder les permis de construire, ne sont pas généreux » poursuit François Bertière.

Interrogé sur les conditions de crédit restrictives appliquées aux primo-accédants, il estime que les banques ne sont pas frileuses devant les demandes de prêt de cette catégorie d'acheteurs. « Au contraire, les banques françaises sont consciencieuses et ne prêtent qu’aux personnes solvables. » explique-t-il. Pour le dirigeant, ce sont ces précautions prises par les établissements bancaires qui ont permis de « ne pas connaître la situation catastrophique des subprimes aux Etats-Unis avec l’éclatement de la bulle immobilière. »

Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières