Cette baisse progressive et lente des prix à Paris s’explique par un effet qualité, qui reste « toujours très présent ». Seuls les biens de bonne ou très bonne qualité trouvent preneur. Les moins attractifs ne se vendent pas voire ne sont même pas visités.

Immobilier, la baisse des prix s’est poursuivie en avril à Paris, comme presque partout en banlieue

Cette baisse progressive et lente des prix à Paris s’explique par un effet qualité, qui reste « toujours très présent ». Seuls les biens de bonne ou très bonne qualité trouvent preneur. Les moins attractifs ne se vendent pas voire ne sont même pas visités.

Source :

« Mais la baisse des taux met le marché sous morphine ! » s’exclame Sébastien de Lafond, Président et cofondateur de MeilleursAgents.com. En effet, cette baisse reste limitée car la diminution des taux d’intérêts génère un gain significatif de pouvoir d’achat. « Ainsi, depuis le plus haut des prix en juin 2011, les taux d’intérêt ont baissé au total de 1 % soit l’équivalent de 8% de gain de pouvoir d’achat. Les prix ayant diminué de -6,5% sur la même période, les acheteurs bénéficient en réalité d’un regain de pouvoir d’achat total de 14,5% en 3 ans, » explique Sébastien de Lafond.

MeilleursAgents revient en outre sur les récents décrets de mise en œuvre de la loi Duflot. Selon le courtier, ils ont considérablement « compliqué les signatures de promesse de vente dans les copropriétés ». Le délai de rétractation de 7 jours accordé à l’acheteur ne débute qu’à compter du lendemain de la communication de toutes les informations sur la copropriété (carnet d’entretien, la situation financière de la copropriété et du copropriétaire vendeur ...). «La mise à disposition rapide de ces éléments par le syndic pose régulièrement problème, entraînant délai supplémentaire et parfois perte d’intérêt de l’acheteur. Nous avons mesuré que le délai de 2 semaines généralement constaté entre l’acceptation de l’offre par le vendeur et la signature de la promesse de vente a été multiplié par plus de deux et dure maintenant plus de 5 semaines en moyenne», commente le dirigeant de MeilleursAgents.com.

Au final, MeilleursAgents table sur une baisse des prix comprise entre 3% et 5% d’ici à la fin de l’année. Le déficit d’acheteurs restant important, les prix sont donc naturellement orientés à la baisse.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières