Les taux immobiliers poursuivent leur inexorable descente dans la foulée de l’emprunt d’Etat français, selon meilleurtaux.com.

Immobilier, en mai, pas de ponts pour les taux !

Les taux immobiliers poursuivent leur inexorable descente dans la foulée de l’emprunt d’Etat français, selon meilleurtaux.com.

Source :

Le 30 avril, l’OAT est en effet passé sous la barre des 2%, la dette française est prisée par les investisseurs qui ont favorablement réagi au discours de politique générale de Manuel Valls et commencent à se détourner des titres allemands qui rémunèrent près de 0,5 point de moins, pour un risque qui leur semble presque équivalent. » Dans ce contexte, les banques ont poursuivi leur « guerre des taux » puisqu’au cours du mois d'avril, le courtier constate que 86 % des nouveaux barèmes étaient orientés à la baisse, de 0,13 point en moyenne, tandis qu'aucun ne faisait état d'une hausse, même minime. « La guerre des taux pratiquée par les banques, toujours en quête de nouveaux clients, est donc toujours de mise et les emprunteurs peuvent aujourd'hui bénéficier de conditions de taux historiques, encore meilleures que celles que nous avons connues mi-2013 et ce, toutes durées confondues » relève Hervé Hatt, président de Meilleurtaux.com. Les taux moyens demeurent toujours au plus bas au mois de mai : 2,83% sur 15 ans, 3,13 % sur 20 ans et 3,56 % sur 25 ans. « Le niveau historiquement bas des taux de crédit immobilier, spécifiquement sur les durées inférieures à 15 ou 20 ans, incite toujours les acheteurs potentiels à concrétiser leur projet, tandis que les Français ayant réalisé un achat immobilier en 2011-2012 doivent rapidement vérifier l'intérêt d'effectuer une renégociation de leur crédit et ainsi bénéficier de substantielles économies » avance le dirigeant.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières