La baisse des taux immobiliers reste d’actualité. Selon le dernier baromètre des taux de Cafpi, un emprunteur peut se voir proposer des taux à 3,01 % sur 15 ans, 3,34 % sur 20 ans et 3,79 % sur 25 ans. C’est 0,8 à 1 point de moins qu’au début du mois d’avril.

Immobilier, les taux bas jouent les prolongations

La baisse des taux immobiliers reste d’actualité. Selon le dernier baromètre des taux de Cafpi, un emprunteur peut se voir proposer des taux à 3,01 % sur 15 ans, 3,34 % sur 20 ans et 3,79 % sur 25 ans. C’est 0,8 à 1 point de moins qu’au début du mois d’avril.

Source :

Pour s’en tenir à la référence, le taux fixe à 20 ans, le courtier a obtenu 2,62 % pour ses meilleurs dossiers. Mieux encore, le taux le plus bas négocié par Cafpi au cours du mois d’avril est descendu sous les 2 %, à 1,93 % sur 10 ans ! « La Banque centrale européenne (BCE) a confirmé son soutien à l’économie et maintenu son taux directeur à 0,25 %, alors même que le nouveau Premier ministre Français, Manuel Valls donnaient des gages d’orthodoxie budgétaire propres à rassurer les marchés financiers, explique Philippe Taboret, directeur général adjoint de la société. Résultat, les taux obligataires n’ont pas subi les attaques redoutées, l’OAT à 10 ans s’offrant même une baisse à 2,01 %, contre 2,16 % en avril et 2,36 au 1er trimestre 2014. Dans le sillage, la France a évité une nouvelle dégradation de sa note, conservant son double A. » Le courtier, qui anticipe une prochaine remontée des taux en raison d’une dégradation des conditions de crédit, estime que ses craintes ne sont pas « infondées » mais tout juste « différées ». « Un répit dont profitent les acquéreurs, surtout dans l’ancien » ajoute-il.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières