Souscrire une assurance décès lorsque l’on contracte un prêt immobilier est devenu une étape automatique pour les emprunteurs. Bien que non obligatoire, l’obtention d’un crédit immobilier est généralement soumise à cette condition.

Assurance décès invalidité, ce que vous devez savoir avant de souscrire

Souscrire une assurance décès lorsque l’on contracte un prêt immobilier est devenu une étape automatique pour les emprunteurs. Bien que non obligatoire, l’obtention d’un crédit immobilier est généralement soumise à cette condition.


 

Une exigence et non une obligation

Il est important de souligner que ce contrat d’assurance n’est pas obligatoire : une grande majorité, voire la totalité des banques, l’exigent mais aucune loi n’oblige le consommateur à contracter ce type de couverture.
Ainsi, la souscription d’une assurance décès est une étape incontournable lors d’un achat immobilier. Afin de trouver l’offre la mieux adaptée à votre situation, la comparaison de plusieurs assurances est impératived’autant que les emprunteurs ne sont pas obligés de souscrire l’offre proposée par l’établissement prêteur.

 

 

Pourquoi les banques exigent ce type de couverture ?

Les établissements bancaires demandent à ce que l’emprunteur contracte une assurance couvrant le décès, l’incapacité de travail que ce soit pour des raisons de santé et/ou physiques lorsque le futur acquéreur signe un prêt immobilier. Sachez qu’une assurance chômage et une assurance perte d’emploi viennent également s’ajouter aux autres garanties.
Ce type de couverture permet à l’établissement bancaire d’être remboursé, même dans le cas où l’un des risques couverts venait à se réaliser.

 

Bien choisir son assurance

En raison du coût relativement onéreux de ce type d’assurance, il convient de procéder à un comparatif minutieux des différentes offres avant de se décider. Les garanties ainsi que la prime à payer varient, en effet, d’un établissement à l’autre. Raison pour laquelle il ne faut pas se précipiter.
La possibilité offerte à l’emprunteur de souscrire un contrat d’assurance autre que celui proposé par la banque constitue un avantage certain. Bientôt, grâce à la loi Hamon, les emprunteurs bénéficieront d’un délai d’un an pour choisir leur assurance emprunteur.

 

Par Frédéric BILLOT
Copyright @2014 Finansemble.fr
Le premier site d'achats groupés de produits financiers
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.