Le marché immobilier ne sait pas où donner de la tête selon la dernière note de conjoncture immobilière des Notaires de France. L’année 2013 aura été marquée par une tendance de fond incertaine avec des « marchés (qui) restent désorientés, avec de faibles variations à la hausse ou à la baisse d'un trimestre à l'autre ». D’une manière plus générale, les officiers ministériels constatent une meilleure résistance des grandes villes et leur première couronne par rapport aux zones rurales et les petites villes.

Immobilier, marché désorienté cherche direction

Le marché immobilier ne sait pas où donner de la tête selon la dernière note de conjoncture immobilière des Notaires de France. L’année 2013 aura été marquée par une tendance de fond incertaine avec des « marchés (qui) restent désorientés, avec de faibles variations à la hausse ou à la baisse d'un trimestre à l'autre ». D’une manière plus générale, les officiers ministériels constatent une meilleure résistance des grandes villes et leur première couronne par rapport aux zones rurales et les petites villes.

Source :

A fin décembre 2013, le nombre de transactions réalisées dans l’ancien au cours des douze derniers mois écoulés était estimé à 723 000 en France métropolitaine, en hausse de 3% sur un an. Cette tendance pourrait se poursuivre sur le début de l’année 2014 avec 726 000 ventes annuelles de logements anciens à fin janvier 2014. Mais les Notaires de France n’avancent aucune donnée chiffrée, il leur est difficile « d’anticiper l’évolution [du] marché dans les mois à venir, le sentiment actuel d'attentisme prudent devrait se confirmer, voire s'amplifier. ». En résumé, pas de tendance claire ni en matière de prix ni en ce qui concerne les volumes de transactions. Même si cette note de conjoncture peut laisser sur sa faim, les officiers ministériels entrevoient « une légère baisse des prix des appartements comme des maisons en province sur l’ensemble du premier semestre. » sur la base des compromis et promesses de vente signées à ce jour. En Île-de-France, la tendance devrait rester à « la lente érosion » en grande couronne, alors que Paris pourrait connaître une « très légère hausse » dans les semaines à venir.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières