Une salle de ventes directement dans votre salon. C’est possible depuis aujourd’hui avec le service immo-Interactif des Notaires de France ! Il s’agit d’une méthode de vente novatrice à mi-chemin entre la négociation classique et les ventes aux enchères. Il s’agit d’un appel d’offre en ligne sur internet dont le déroulement est orchestré et sécurisé par le notaire.

Immobilier, le notariat lance son « eBay » de l’immobilier !

Une salle de ventes directement dans votre salon. C’est possible depuis aujourd’hui avec le service immo-Interactif des Notaires de France ! Il s’agit d’une méthode de vente novatrice à mi-chemin entre la négociation classique et les ventes aux enchères. Il s’agit d’un appel d’offre en ligne sur internet dont le déroulement est orchestré et sécurisé par le notaire.

Source :

Du 1er avril au 30 juin, Immo-interactif, permet d’obtenir, en 45 jours, « le juste prix d’un bien immobilier par la confrontation en temps réel de l’offre et de la demande ». Pour chaque bien, les acquéreurs potentiels déposent leurs offres sur www.immobilier.notaires.fr, site officiel de l’immobilier des Notaires. Le vendeur contacte son notaire dans le but de vendre son bien immobilier. Après avoir expertisé le bien en se référant aux bases immobilières notariales et à sa connaissance du marché, le notaire détermine avec le vendeur la stratégie de vente du bien : la première offre possible, les conditions, le calendrier de la vente etc. , et reçoit un mandat exclusif pour une durée très courte : six à huit semaines maximum. Outre des photos et un descriptif, ces annonces précisent les dates et horaires des visites et de la vente. Elles sont accompagnées de toutes les informations utiles - diagnostics, documents d'urbanisme, plans, note de synthèse de l'immeuble - à la vente. Les acheteurs potentiels peuvent alors visiter le bien aux jours et horaires prévus, pendant 3 à 4 semaines. Les personnes intéressées peuvent ensuite s'inscrire en ligne sur le site des notaires afin de recevoir un agrément électronique leur permettant de faire des offres pendant la vente. La transaction ne se conclut que par la suite, lorsque le vendeur accepte par la signature d’un compromis, l’offre qui correspond le mieux à ses critères, définis dans un cahier des conditions particulières qui a été préalablement porté à la connaissance des acquéreurs potentiels. À l’issue de la période de réception des offres, le vendeur retient celle qui répond le mieux à ses attentes : ce n’est pas forcément la plus chère. Il signe alors un compromis de vente chez son notaire et la suite de la procédure se déroule comme une vente traditionnelle. « L’intérêt majeur pour le vendeur est d’avoir un calendrier de vente et surtout de vendre son bien au juste prix, expliquent les notaires. Pour l’acquéreur, c’est lui permettre de faire un achat réfléchit en fonction de sa solvabilité. En effet, l’acquéreur a le temps en amont de consulter sa banque pour connaitre sa solvabilité maximum et d’avoir tous les éléments d’information juridique ».
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières