La lourde défaite essuyée par le Parti socialiste aux élections municipales, a-t-elle poussé le gouvernement à vouloir faire un geste envers les ménages modestes ?  Oui croient savoir ‘Les Echos’.

Fiscalité, moins de charges pour les salariés ?

La lourde défaite essuyée par le Parti socialiste aux élections municipales, a-t-elle poussé le gouvernement à vouloir faire un geste envers les ménages modestes ? Oui croient savoir ‘Les Echos’.

Source :

Selon le quotidien économique, l’exécutif plancherait sur une baisse des charges salariales pour les bas salaires. Elle serait financée, au moins en partie, par la suppression de la prime pour l’emploi (PPE), un crédit d’impôt dont bénéficient quelque 6 millions de foyers aux revenus modestes. Les cotisations salariales pourraient ainsi baisser de 4,3 points et la mesure serait susceptible d’augmenter de 60 euros nets la rémunération d’une personne au Smic. Si les personnes ciblées par la mesure sont plus ou moins connues, les modalités elles, le sont moins, en particulier le seuil de rémunération donnant droit aux allégements, et le calendrier. « Cette réforme pose en effet le problème de l’année de transition, au cours de laquelle l’Etat devrait financer à la fois le crédit d’impôt (PPE), effectif avec un an de décalage, et les allégements de charges. » expliquent ‘Les Echos’.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières