En avant-première du Salon National de l’Immobilier, le Crédit Foncier dévoile les résultats d’une étude auprès de 3 700 Français  visant à mieux appréhender le parcours d’acquisition de la résidence principale et à identifier les choix et arbitrages auxquels consent un acquéreur.

Immobilier, difficile d’être propriétaire sans faire de concessions

En avant-première du Salon National de l’Immobilier, le Crédit Foncier dévoile les résultats d’une étude auprès de 3 700 Français visant à mieux appréhender le parcours d’acquisition de la résidence principale et à identifier les choix et arbitrages auxquels consent un acquéreur.

Source :

Pour 61% des personnes interrogées ayant acquis un bien immobilier, elles affirment avoir dû faire des concessions par rapport à leur projet initial. Ces concessions sont principalement liées à l’emplacement géographique (21 % disent s’être éloignés du lieu où ils souhaitaient acheter), et à la taille du logement (20 % disent avoir acheté un logement plus petit qu’espéré). Pour réaliser leur acquisition, trois personnes sur dix (29%) ont dépassé leur budget initial, en moyenne de 10%, apprend-t-on encore. Elles ont pour ce faire augmenté la durée de leur prêt immobilier (32%), eu recours à un don ou un prêt familial (21%) « pour les plus modestes », précise le Crédit Foncier. Les plus fortunés ont quant à eux, augmenté la mensualité de leur prêt (35%) ou ont pioché dans leur épargne (35%).
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières