Des mammouths bientôt dans nos rues ?

Des mammouths bientôt dans nos rues ? C'est le pari fou de certains chercheurs à Harvard : utiliser l'ADN de mammouths congelés pour ressusciter ces pachydermes à la toison épaisse, pourtant disparus il y a plusieurs millions d'années.

Harvard est une des plus prestigieuses universités américaines, et même du monde, un véritable leader dans le domaine des sciences. Ses laboratoires sont à la pointe de la technologie, particulièrement dans le domaine des sciences de la biologie. Un terrain favorable pour l'émergence de start-ups, mais aussi pour des projets d'envergure. Par exemple, faire revivre les mammouths !


Quels moyens employer pour réaliser ce qui semble à première vue un rêve un peu loufoque ? Et bien il faut tour d'abord se pencher sur de l'ADN de mammouth congelé, et le séquencer. C'est une tâche ardue, car l'ADN s'est détérioré au fil des ans. Il en reste cependant suffisamment pour pouvoir agir sur des cellules d'éléphants. Et oui, des éléphants tout ce qu'il y a de plus commun ! Il s'agit de leur donner progressivement certaines des caractéristiques des mammouths : un épais lainage, une taille plus importante, des défenses allongées...

Ce projet n'est pas simplement la lubie de quelques scientifiques fous. Pour Matthieu Laudon, un jeune chercheur français à Harvard, ressusciter les mammouths permettrait de lutter contre le réchauffement climatique. En effet, les mammouths sont bien connus pour générer des écosystèmes servant de réservoirs de CO2. Un bon moyen pour que celui-ci évite de se dissiper dans l'atmosphère...

 

Danys
Le 06/10/2016 à 09:51

n'y a til pas d'autres choses à faire beaucoup plus importantes ??  vraiment ils ont du temps à perdre ,,je suis tres septique !!  

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.