Magnanville: quelles séquelles pour l'enfant du couple tué ?

Matthieu, un petit garçon âgé d'à peine trois ans et dans un état de sidération total. Suite à l'attentat de cette semaine sur le couple de gendarmes, l'enfant a rapidement été pris en charge par les équipes médicales.

Selon les médecins, son cerveau s'est mis en stand by tel un disjoncteur pour surmonter le traumatisme : un effet qui est très rencontré chez les personnes victimes de traumatismes violents.

Dans les prochains jours, il sera réanimé psychologiquement et suivi en permanence par le personnel soignant. Selon les psychiatre, il doit être entouré, rassuré et d'être accompagné par le plus de personnes possibles. Il ne doit en aucun cas rester seul pour éviter les crises de panique et les angoisses suite à l'assassinat de ses deux parents.

Les personnes qui seront chargées de l'entourer doivent être formées et informées pour se préparer à toutes les situations, même les plus imprévisibles.

Il faut savoir qu'avant l'âge de cinq ans, un enfant ne comprend pas encore le concept de la mort : ce n'est que plus tard qu'il pourra vraiment comprendre ce qu'il s'est vraiment passé ce jour là à son domicile.

Les proches et les médecins de Matthieu devront donc être particulièrement attentifs à son développement : ils doivent savoir interpréter les signes alarmants pour l'accompagner au mieux dans son avenir. Un suivi continu ne sera pas forcément nécessaire mais seul le temps pourra en dire plus sur ses séquelles et sur son développement psychique.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.