L'arrêt sur info: les Français sont-ils prêts à renoncer au nucléaire?

Cinq ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima en 201, le Japon a petit à petit rouvert ses réacteurs nucléaires; mais qu'en est-il en France? Pourrait-on se passer de l'énergie nucléaire? D'après un sondage d'Opinionway, la réponse est négative.


 

Il y a de cela cinq ans, le Japon faisait face à la catastrophe nucléaire de Fukushima qui faisait près de 20 000 morts. Un séisme, puis un tsunami et finalement un accident nucléaire avaient ravagé les côtes japonaises.

Un sondage réalisé par Opinionway démontre que 62% des Français ne pensent pas pouvoir se passer du nucléaire, contre 37% d'avis positifs. Les défenseurs de l'énergie nucléaire seraient majoritairement les personnes âgées, des hommes et des électeurs de droite. Bien que le président Hollande espère réduire la part du nucléaire à 50% dans la production d'électricité en France d'ici 2025, le cas français est complexe et unique au monde : 77% de l'électricité provient de l'énergie nucléaire.

De plus, 58 des 143 réacteurs européens se situent en France, et les énergies renouvelables ne pourraient pas, à ce jour, compenser l'absence du nucléaire. Enfin, alors que la Cour des Comptes estime qu'il faudrait fermer 17 à 20 réacteurs pour atteindre les 50% visés par François Hollande, ce dernier ne souhaite que la fermeture de deux réacteurs. Pour l'instant, l'Allemagne demande la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et la Suisse, celle de la centrale de Bugey.

Le 15/03/2016 à 08:28

Combien couterait cet abandon? Qu'avons nous aujourd'hui pour produire une

équivalence en énergie qui ne soit pas plus onéreux?

 

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.