Vous ne regarderez plus jamais vos poubelles de la meme maniere

Les poubelles sont perçues comme des détritus malodorants dont il faut se débarrasser au plus vite, mais saviez vous que nos déchets sont vitaux pour la survie de la planète?

Christian Duquenois, un ingénieur de recherche à l'IRSTEA vient de publier un livre intitulé "les déchets du Big Bang à nos jours", permet d'apporter un autre regard sur les poubelles. Il explique : "ce livre parle de l'importance des déchets depuis la création de l'univers jusqu'à nos jours, comment le vivant s'est développé grâce à nos déchets et comment l'oxygène que l'on respire est le déchet des organisme photosynthétiques".

Contrairement aux idées reçues, la nature produit bel et bien des déchets, sous forme d'eau évaporée ou de chaleur radiée, qui sont organiques et qui contribuent au développement de l'écosystème et de leur environnement, comme par exemple le cas d'une foret.

Le système humain, quant à lui est plus complexe et produit davantage de déchets qui ne sont pas recyclables, comme par exemple les déchets gazeux, et par la consommation des ressources naturelles pour sa survie et son confort.

Dans la nature, on peut comparer l'incendie d'une forêt qui cause l'éradication de certaines espaces vivantes et qui vont être remplacées par la colonisation de nouvelles espèces, et ainsi de suite.

Christian Duquenois oriente actuellement ses travaux sur la revalorisation des déchets organiques et plus particulièrement sur l'electrosynthèse microbienne. Une solution qui pourrait être perçue comme alternative à la pétrochimie : le principe est de synthétiser un produit organique à partir de microbes issus de déchets.
 

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.