Des magasins de jouets retirent les armes factices des rayons

Après les récents attentats dans la capitale française, de nombreuses armes de guerre factices ont été retirées de la vente dans les grands magasins de jouets. Cette décision, qui ne porterait pas vraiment atteinte aux chiffre d'affaire des commerces, est également saluée par les clients.

Cela concerne avant tout les jouets de guerre comme des grenades ou des mitrailleuses en plastique. La propriétaire du magasin JouéClub à Mérignac en Gironde, Geneviève Scomogué, explique que sept types de jouets différents ont été retirés de la vente et devront être réexpédiés aux fournisseurs à cause de leur référence évidente aux récents attentats de Paris. En effet, certains de ces jouets sont bien trop réalistes et risquent d'être porteurs de souvenirs douloureux.

Les conséquences pour le magasin JouéClub sont minimes : ce genre de jouets n'est plus vraiment à la mode depuis quelques années déjà. Quant aux clients du magasin, ils approuvent cette décision. D'une part, c'est une idée de cadeau qui risque d'être beaucoup moins répandue dorénavant; d'autre part, cela permet d'éviter les mouvements de panique inutiles dus à des canulars avec ce genre de jouets, comme le précise l'un des clients de JouéClub.

Tous les jouets ne sont toutefois pas concernés par cette décision : les panoplies de policier ou de cow-boy par exemple sont, elles, toujours présentes dans les rayons des magasins de jouets, pour la plus grande joie des petits.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.