Calais : comment se déroulent les maraudes dans la "jungle"

A Calais, en plus des neufs agents de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) qui a pour mission d’informer les étrangers sur la demande d’asile et le retour au pays, des agents de la préfecture effectuent des maraudes à la rencontre des migrants.


 Ces maraudes dans "la jungle" ont pour but de lister les départs et ceux qui souhaitent rester en France. Certains ont abandonné leur rêve d’Angleterre... Sur des listes détenues par des agents de la préfecture, les noms de plusieurs centaines de migrants qui ont accepté de quitter Calais pour rejoindre des centres d’accueil répartis en France dans l’espoir
d’une vie meilleure, loin de "la jungle" et des conditions de vie difficiles.

« Ce ticket c’est pour partir de Calais et aller dans d’autres villes », explique un migrant, « à Calais, c’est difficile, l’hiver, le froid… ». « La jungle, c’est pour les animaux », explique un autre migrant, « moi je suis un être humain, je veux apprendre la langue et je pense que les Français sont des gens bien. C’est pour ça que je veux rester ici ». Les agents de la préfecture sont chargés de lister les volontaires pour les prochains départs mais aussi de convaincre les plus réticents de faire une demande d’asile en France : «Il faut leur dire que l’Angleterre, ce n’est pas l’Eldorado. Il faut enlever cette idée-là. Si vous êtes demandeur d’asile, vous pouvez toucher une allocation».

Ce groupe de Syriens et d’Irakiens présent autour des agents refusera finalement de partir du camp par peur d’être renvoyés dans leur pays. Ce vendredi matin, au moins 450 réfugiés doivent quitter "la jungle" de Calais.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.