Régions : les capitales retenues font des heureux et des déçus

Le gouvernement vient de rendre public la nouvelle carte des régions à l'occasion du dernier conseil des ministres précédant les vacances parlementaires. Dans la liste des régions dévoilée vendredi, l'État fait des heureux mais également des déçus.

Les décisions du gouvernement relatives aux 13 villes qui auront le statut de capitales régions sont désormais connues. Dans la bataille qui les a opposé à d'autres métropoles, Rouen, Bordeaux, Dijon, Toulouse, Lyon et Lille ont été choisies. Après le choix de Strasbourg par l'Assemblé nationale, celui de ces six était resté en suspens. Et l'État qui avait la promesse de présenter la nouvelle carte des régions de la France avant le 1er août a tenu parole. La liste de toutes les villes retenues comme capitales régions a été publiée ce vendredi à l'issue du conseil des ministres. Elle comprend en plus de ces 7 villes susmentionnées, Paris, Marseille, Ajaccio, Orléans, Nantes et Rennes qui gardent leur statut.

Si Bordeaux et Lyon étaient assurées de remporter la bataille face à leurs adversaires, ce n'était pas le cas des 4 autres comme Rouen, Dijon, Lille et Toulouse où la concurrence fut rude. Caen et Rouen était au coude à coude pour le titre de chef-lieu de la région Normandie tout comme l'était la bataille entre Dijon et Besançon pour ce qui est de la région Franche-Comté. La plus grande surprise de cette annonce faite par le gouvernement vient cependant de la Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées avec le choix de Toulouse face à Montpellier.

Le gouvernement a tenu à préciser que cette liste n'est que provisoire et qu'il fallait attendre le 1er octobre 2016 pour avoir la carte définitive des nouvelles capitales régionales.

Le 06/08/2015 à 21:34

            C' était trop bien rôdé auparavant , il a fallu je ne sais qui pour créer tout ce "ramdam"!

            

Le 04/08/2015 à 23:59

je suis 'okay avec Doris, de tous ces principes' pourquoi tout ce chamboulement"!

                                      d'autres priorités pourtant plus préoccupantes'!

                          j'espère que ces idées farfelues ne seront pas acceptées'

                                                  enjeu politique?!

                                                encore à supporter!!!

                                          pour agacer le peuple! c'est sur"

                                                aucune économie!!!

 

Le 04/08/2015 à 07:56

pourquoi faire simple quand on peut tout compliquer...n'y a til pas d'autres priorités..

que de chambouler les français ...maintenant il va falloir attendre quelques années

pour enregistrer les resultats .. ça va provoquer des pertes d'emploi,des gens bien installés vont etre obligés  de demenager  pour leur travail,, des villes vont perdre

des usgaers ,des clients ..quel pataqués !!!sans compter les animosités entre les regions nouvelles et anciennes ...personnellement   j'etais contre ...j'espere avoir tort ..

mais qui se soucie de nos avis ,,c'est comme ça ..point barre ...

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.