Crise des éleveurs : d’où vient la viande de nos supermarchés ?

Depuis quelques jours, les médias se font le relais d'une nouvelle crise : celle des éleveurs. Ceux-ci dénoncent le manque de clarté sur l'origine des viandes sur le marché. Mais alors, qu'en est-il vraiment ?



Les éleveurs veulent plus de transparence quant à l'origine de la viande

A l'heure où les Français mangent 50 kg de viande de bœuf toutes les secondes, la voix des éleveurs s'élève pour mettre le doigt là où ça fait mal. Ce que l'on ne sait pas forcément lorsque l'on fait ses courses, c'est l'origine de la viande que l'on achète. Même si son origine est marquée sur l'emballage, elle n'est jamais mise en avant ou facile à comprendre.

Les agriculteurs demandent donc que l'origine des viandes soit facilement visible et surtout, compréhensible afin de laisser au consommateur la pleine conscience de son choix. Si la majorité de la viande vendue dans nos supermarchés est française, ce n'est pas le cas de 30 % des ventes. Ce pourcentage proviendrait de l'Allemagne, de la Bulgarie, de la Roumanie, de la Belgique et encore des Pays-Bas.

Le problème qui se pose avec ces importations est la méconnaissances des normes en vigueur dans ces pays. Les réglementations en matière d'hygiène. Cependant, les Français n'ont pas conscience de ce problème. Le prix de ces viandes importées étant moins élevés, ils se tournent vers eux plutôt que vers l'élevage français, ce qui oblige les agriculteurs a baisser leurs prix.

Le label "Viande de France" pourrait régler le problème, même si certains le considèrent comme une fausse bonne idée, en raison de la prise en compte de l'origine et non de la qualité de la viande.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.