Paris: les migrants relogés après avoir occupé une caserne

Des migrants originaires du Soudan avaient occupé une caserne désaffectée à Paris près de la Gare de l’Est. Ils en ont été chassés par les forces de l'ordre mais ont été relogés le soir-même dans un centre d’hébergement d’urgence.

Cette cinquantaine de migrants originaires pour la plupart du Soudan, ont été accueillis dans un centre d’hébergement d’urgence où ils ont terminé une journée mouvementée : des échauffourées avaient éclaté un peu plus tôt avec les forces de l’ordre qui tentaient de les déloger de la caserne désaffectée qu’ils occupaient, et où ils étaient soutenus par de nombreux militants.


Cet accueil leur donne la possibilité d’avoir un lit, de manger, de se doucher, et il devrait se prolonger jusqu’en début de semaine prochaine.

Bernard Cazeneuve, le Ministre de l’Intérieur s’est rendu sur les lieux le soir-même. Il a insisté sur le fait que ces migrants sont des personnes vulnérables et souhaite que leur situation ne soit pas exploitée à des fins politiques, notamment par certains soutiens des migrants.

Eric Coquerel, secrétaire national du parti de gauche, qui fait partie des nombreux soutiens des migrants, reconnaît que les pouvoirs publics prennent conscience de la gravité de la situation en proposant des accueils temporaires, mais souhaite que la mobilisation continue afin de créer un hébergement pérenne pour ces migrants, qui, eux ne savent pas de quoi sera fait l’avenir.

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.