Attentat avorté à Louxor : le tourisme, cible des jihadistes

Alors que l’Égypte se relève doucement de ses mouvements sociaux de 2011, une nouvelle qui fait froid dans le dos vient à nouveau ternir la réputation du pays. En effet, mercredi matin (10/06/15), un banal contrôle de véhicule s'est transformé en une fusillade aux abords du temple de Karnac.

Haut lieu du tourisme en Egypte, Luxor s'est vue être le théâtre d'une nouvelle tentative d'attentat djihadiste. Trois hommes à bord d'une voiture qui roulait en direction du temple et de ses touristes ont été arrêtés par un policier suspicieux. Lors du contrôle, se sentant pris au piège, l'un d'entre eux est sorti du véhicule pour se faire exploser. Les forces de l'ordre présentes sur les lieux ont immédiatement ripostées. Bilan pour les terroristes : deux mort et un blessé grave. Bilan pour l'Egypte : une couverture médiatique qui laisse à désirer ; encore une fois.


Pourtant, ce n'est pas la première fois que les djihadistes visent les sites touristiques (exemple : Musée Brado à Tunis et la prise de Palmyre en Syrie). On peut même se rappeler de la tuerie du musée juif à Bruxelles. Ceci dit, avec la saison estivale qui arrive, on pourrait craindre que ce types d'attaques se généralisent. Il s'agit toujours pour les terroristes d'une opération de communication à moindre frais très très rentable. Seulement trois des leurs en échange de la prise en otage économique d'un pays. Car si le tourisme semblait reprendre des couleurs aux pays des pharaons depuis 2012 (14 millions de visiteurs), qu'en sera-t-il de l'été 2015 ? Et quand on sait ce que représente cette manne financière pour les égyptiens, que deviendront-ils si ce climat persiste ?

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.