Pollution intérieure : la moitié des logements concernée

Est-on à l'abri de la pollution en restant chez nous? Après tout, on est chez nous, loin des gaz et des autres polluants.

Michèle passe 16 heures chez elle. Chez nous, la pollution vient des produits que nous utilisons pour nettoyer notre intérieur, elle vient aussi de la poussière. Mais pas que, car c'est dans le salon que l’on trouve un haut taux de pollution dans une maison. La fumée de cigarette et les bougies parfumées, de plus en plus utilisées, émettent des particules fines très polluantes. Dans la cuisine, c'est quand on brûle des matières grasses qui peuvent irriter la gorge et les poumons. Dans notre chambre aussi, il y a des matières polluantes, notamment dans les meubles qui ont un certain type de colle. Ces meubles, inodores pourtant, diffusent des micro particules dangereuses pour la santé. Les jouets en plastique se dégradent au fil du temps et vont diffuser des polluants également. Pour réduire le taux de pollution, il faut aérer son intérieur quotidiennement et il faut enlever la poussière régulièrement. Ces petits gestes sont à répéter régulièrement, que vous habitiez à la campagne ou à la ville. Cette poussière va se déposer dans vos bronches et cela peut avoir des conséquences néfastes pour tous les occupants de votre maison ou de votre appartement sur le long terme.

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.