Plan vigipirate: est-il en train d’être allégé à Paris?

Des mesures d'allègement du Plan Vigipirate viennent d'être prises par le gouvernement, pour renforcer la sécurité à Paris et en Ile-de-France.

On assiste en effet, au cœur des effectifs de police, à un phénomène jusqu'alors jamais vu : des arrêts en chaîne pour maladie ou dépression allant jusqu'au burn-out.

Nicolas COMTE, secrétaire général adjoint de l'Unité SGP Police FO a souligné l'importance de ce problème de santé des personnels de police, et il se réjouit d'avoir été entendu par le ministre de l'intérieur. La première des nouvelles mesures gouvernementales met en place le déploiement permanent à Paris de 200 hommes supplémentaires pour venir en aide à leurs collègues et leur permettre d'assurer leur mission de protection.
Par ailleurs, la définition de la mission va évoluer dans certains lieux sensibles, où les gardes effectuées 24h/24 seront remplacées par des rondes, moins fatigantes. Cependant, comme le précise Pierre-Henry BRANDET, porte-parole du ministère de l'intérieur, il ne s'agit pas de prendre des risques avec la sécurité, de l'alléger. Il s'agira dans certains cas, de privilégier des "gardes dynamiques, des patrouilles" qui auront pour but de permettre au plan Vigipirate d'être maintenu dans la durée dans les meilleures conditions de sécurité.
On sait en effet que le Plan Vigipirate mis en place depuis les derniers attentats de janvier 2015 est à son niveau d'alerte maximum et qu'il est prévu de le maintenir au moins jusqu'à l'été.
 

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.