Récit d'une ancienne déportée...

François Hollande a rencontré mardi, cinq rescapés de l'Holocauste ainsi que cinq étudiants au mémorial de la Shoah à Paris, à l'occasion des commémorations du 70ème anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz. Une rencontre émouvante où la pa-role des survivants a touché le président et les lycéens.


"Lors de la libération, une dame de la Croix-Rouge m'a tendu une boule, je ne savais pas ce que c'était, après trois ans de camp et deux ans de persécution je ne savais pas ce qu'était une orange", explique Francine Christophe, ancienne déportée. Lors de la cérémonie, François Hollande a insisté sur le devoir de mémoire en dénonçant les actes antisémites en France. Le président a aussi lancé un appel à la communauté juive. "Vous, Français de confession juive, votre place est ici chez-vous. La France est votre patrie", ajoute-t-il.

Le 10/02/2015 à 10:39

Pour une précision  : les convois venaient  à partir de l'automne 1946 .

Le 05/02/2015 à 16:25

Oui , ODERAY , dans l'h!stoire longue des hommes pour combien,

pour combien , elle n'a été que calvaire  !

Un souvenir :  en 1945/46 ,élève du Lycée Kléber de Strasbourg , j'ai

participé, comme volontaire, aux équipes d'accueil (Croix Rouge) des

déporté(e)s  venant en trains spéciaux d ' Auschwitz , il fallait loger  les moins "détruits"  dans les baraques du Terrain d'Exposition (Wacken) libérées par la Mairie .Après 3 semaines , le Rectorat

devait retirer étudiants et lycéens, vu les effets psychologiques

désastreux sur les jeunes .   Mémoire  !

 

Le 30/01/2015 à 06:16

de mémoire, en mémoire,hélas! que la leçon, est provisoire.............

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.