Dans les coulisses du futur Musée des Confluences...

Le musée des confluences ouvrira à Lyon le 19 décembre prochain. Depuis 7 ans, de nombreux paléontologues, scientifiques et techniciens se livrent à un travail d’inventaire sur les pièces conservées, sélectionnant celles qui seront exposées dans ce bâtiment futuriste.

Les spécimens qui feront partie de l’exposition permanente sont d’ores et déjà dans le nouveau bâtiment, prêts à être installés. Mais ainsi que le rappelle le paléontologue David Besson, ces pièces ne représentent qu’à peine 1% de l’ensemble des réserves, qui en comptent plus de 2 millions, issues du musée Guimet d’Histoire naturelle. Les insectes occupent sans doute la plus grande place, en quantité, parmi ce fabuleux trésor. Fossiles, minéraux, oiseaux, mammifères, objets d’arts mais aussi instruments scientifiques composent ces collections fascinantes, rassemblées depuis le XVIIe siècle, enrichies grâce à des collaborations diverses de l’Académie des sciences, de la Société linnéenne ou des facultés de médecine et de pharmacie, mais aussi de nombreuses personnalités comme Claude Jourdan, Ernest Chantre ou Louis Lortet.

cricri 100
Le 06/12/2014 à 10:42

QUE DE BELLES DÉCOUVERTES EN PERSPECTIVE ! 

Doris
Le 04/12/2014 à 12:01

genial...i quel travail!!l faudra  voir ça.un petit coup de t.G.V  vers la ville des lumieres!!

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.