Candidats au jihad : "On peut être athée, fils de médecin et embrigadé"

Ce sont les conclusions d'un rapport sur l'embrigadement des jeunes Français partis faire le jihad, remis lundi au ministère de l'Intérieur. Dounia Bouzar, qui a dirigé cette étude, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin.


80% des candidats au jihad en France sont issus de familles qui se "déclarent athée". C'est l'une des statistiques qui ressort de cette étude remise Place Beauvau. Cette étude est le fruit de six mois de travail. Elle a été menée auprès de 160 familles ayant contacté le Centre de Prévention des Dérives Sectaires liées à l'Islam (CPDSI). Dounia Bouzar explique que "le seul point commun que l'on retrouve chez ses jeunes, c'est plutôt un caractère d'hypersensibilité." Ainsi, seulement 5% d'entre eux sont des délinquants. L'anthropologue évoque toutefois les limites de ses recherches, en particulier la méfiance des familles modestes à l'égard des chercheurs.

Le 01/12/2014 à 09:13

Tout cela pour endormir les français  en cachant le véritable et unique responsable de toutes ces horreurs:L'ISLAM!!"

Le 20/11/2014 à 18:53

les massacres les torturs

Le 20/11/2014 à 06:53

helas...mais c'est aussi une maniere comme une autre de "tuer des français ''(avec leur consentement..).....malheureusement  interenet ouvre des portes sur "l'enfer"

je suis triste pour ces jeunes et particulierement pour leurs parents qui  doivent supporter la perte de leurs enfants et le 'regard des autres'

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.