Le Qatar pourrait acheter 72 exemplaires du Rafale de Dassault

Le Rafale de Dassault serait en phase d'être rentabilisé grâce à Tamim Ben Hamad Al Thani, huitième émir du Qatar. En visite lundi à Paris, il aurait l'intention d'entrer en négociations exclusives avec le groupe Dassault Aviation, et d'acheter 72 exemplaires du Rafale.


Le Qatar pourrait-il sauver le Rafale ?

Il semblerait que oui. La visite de Mr Al Thani donne espoir à Dassault grâce à sa supposée commande de 72 Rafale. Cela permettrait de rentabiliser les 40 milliards d'euros investis par l'Etat depuis 30 ans.

Cette nouvelle serait bien accueillie, notamment en regard de la loi de programmation militaire qui fixerait les dépenses dans ce secteur. " A partir de 2016, on ne commanderait plus que 4 avions, la différence serait de 1 milliard d'euros. " comme le précise Jean-Pierre Maulny, directeur adjoint de l'IRIS, spécialiste défense.

Ce chasseur, n'ayant jamais décroché de contrats à l'export, la venue de cet émir redonne de l'espoir au constructeur mais aussi aux 500 entreprises qui sont liés à cet avion.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.